Lettre au Président de la République (Suite)

0
250
Président, République
Prestation de serment de Felix Copy right le bled parle

Lire le contenu Précédent “lettre au président de la république”

Combattre la corruption toujours ?

C’est une bonne chose ! mais augmenter le salaire des fonctionnaires ! faites passer le SMIG de 3$ à 7$ par heure changera la condition de vie d’un peuple. Payer ces pauvres enseignants qui vivotent. Je crois bien monsieur le président de la république que rien ne vous est étrange. Combattez la misère d’abord. Tes 100 premiers jours seront bénéfiques au peuple.

République, Président
image caricaturé d’un enseignant au cours copy right Heliicaa

Nous ne resterons pas les bras croisés

Si vous le souhaitez bien président de la république, nous citoyens de ce pays:

Nous devrons traduire nos efforts à la reconstruction de notre Congo, nous nous mettrons au boulot travailler sans relâche. Nous payerons nos redevances, les taxes, les impôts tout en espérant qu’une contre partie nous sera réservée (Routes, hôpitaux, marché,…) . Nous nous bâterons pour la non violence, la paix et la cohésion nationale. Nous dénoncerons haut et fort les manœuvres visant à déstabiliser notre pays.

Ton champ de bataille comme Président de la république

Fais ceci ton champ de bataille :

Sécurité : toute en épargnant de ce bain de sang que nous vivons matin midi et soir, de maidombe à Maluku, de béni à Kalemie, d’Isiro à Butembo, de Watalinga à Mwenga que la paix règne.

La réunification du pays, que du nord au sud tous, nous vibrons au même rythme de diapason.

La promotion de l’équité, les droits de tout citoyen, bref la justice

La revalorisation notre économie déjà à genoux devant la face du monde !

Encourager la jeunesse à faire des exploits pour le développement intégral du continent.

Faites de la santé, de l’éducation des bras qui te feront tambouriner devant la face du monde car l’Etoile brillera sans antécédent.

Président, République

Mise en garde :

Le peuple d’abord ! évite de jouer avec leurs droits. Cela est du feu !

Laissez ceux là qui parlent tour haut ce que les autres disent bas s’exprimer. La libre expression exige.

Ne pas bruler vif les activistes pour avoir dénicher tes antivaleurs

Ne pas réprimer des marches pourtant dites pacifiques à chaud et à sang ! le sang ne clame jamais mais purifie l’âme.

                                                                      J’ai dis !

                                                                  Fils du pays !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici