Les enfants dits de la rue, ne sont ils pas une utilité pour le Congo de demain?

0
266

Le phénomène « enfant de la rue » (ER) est un problème social très préoccupant dans plusieurs des pays. Aujourd’hui estimé à 150 millions, le nombre ne cesse d’augmenter au Nord tout comme au Sud, Est et Ouest. Pourtant, bon nombre des pays sont signataires des droits et conventions à la protection de l’enfant. Ces enfants dont leur appellation varie selon les endroits, vivent dans des conditions précaires bien qu’à la recherche de la baguette journalière.
Certes que vous êtes nombreux à vous demander quel est la place de la pauvreté dans l’émergence du phénomène « enfant de la rue » ? Ou bien quelles mesures d’intervention sociale face à la pauvreté des ménages et la lutte contre le phénomène enfant de la rue ? Votre curiosité vaut un passant d’or et cet article vous en dira plus.

La pauvreté, un casse-tête dans l’émergence du phénomène « enfant de la rue »

Des milliers d’enfants vivent dans la rue et cela pour multiple raisons. Chaque enfant a un motif bien spécifique relatif à sa propre histoire. Les raisons de se retrouver dans la rue change également dans le temps et dans l’espace. De façons générale la pauvreté reste l’un de grand mobile de se retrouver dans la rue. La pauvreté des ménages peut sans doute avoir un impact sur la vie des Enfants de la rue.

Enfant de la rue

Malmenés par les réalités de la vie, pourtant cadres de demain

Issues généralement des familles pauvres, ces enfants sont obligés de descendre dans les rues à la recherche des moyens des subsistances. Bien d’autres, les résultats du Rapport sur l’évaluation de la pauvreté en RDC publiés par la Banque Mondiale en 2019 révèlent que la République Démocratique du Congo par exemple a réduit de 5,3 points de pourcentage (quittant 69,3% pour 64%) alors que le nombre des pauvres a augmenté d’environ 7 millions, passant de 38 millions à 45 millions. D’autres aspects tels que le vol, la mendicité, L’escroquerie et les travaux formels et informels exercés dans les rues sont des exemples types qui démontrent qu’un nombre assez significatif des Enfants de la Rue dépendent directement des activités de rue pourtant des cadres de demain. La protection sociale des enfants de la rue par les adultes nécessite des moyens financiers adéquats pour pallier à leurs besoins primaire et secondaire. Le manque créerait donc une dysfonction dans l’organisation de système familial avec des nombreuses répercutions sur la vie des enfants, c’est qui présente une forte probabilité de contribuer à l’émergence du phénomène « enfant de la rue ».

Manque de scolarisation comme paupérisation de ce phénomène

Nonobstant, la situation de pauvreté bien qu’ayant plusieurs formes, la réalité parait plus complexe dans le contexte post-conflit où la population vit de moins d’un dollar par jour et l’accès à une bonne alimentation, la scolarisation des enfants deviennent un case tête et peut conduire directement dans l’émergence du phénomène enfants de la rue. De ce fait, Ces enfants qui dorment dans des chantiers en construction, dans les marchés, salles des cinémas et des caniveaux sont victimes de manque d’éducation appropriée et tombent dans la délinquance pourtant remplit des nombreuses expériences et compétences susceptible d’être pris en compte dans l’intervention sociale. La pauvreté reste un élément déclencheur majeur du phénomène E.R. à cela on peut aussi adjoindre d’autres facteurs probants bien que d’ordre social tels que le décès des parents, violence physique, sexuelle et symbolique, etc.

pauvreté enfant de la rue

Atténuer ce phénomène est -il possible ?

Certes, ces enfants sont l’avenir de demain, il est impérieux de chercher comment améliorer la vie de cette génération future désemparée . Il est simple d’y arriver et pour cela, il faut mettre en place des projets et programmes qui feront de ces enfants des acteurs clés et non des spectateurs de leur propre changement.

Leur redonner un espoir; dans leur processus d’intégration sociale

S’il ne fait aucun doute que la pauvreté freine le bien-être et ralentisse le processus de socialisation, il est essentiel de comprendre qu’il y a une « nécessite viscéralement normative d’intervenir » en prenant compte la singularité de chaque Enfant de la rue. Cela aura comme impact de booster des projets de vie pour ces enfants afin d’améliorer leur vie socio-économique, leurs capacités à développer des microentreprises. Bref leur redonner un espoir qui est un socle majeur dans le processus d’intégration sociale. Cependant, l’État doit également jouer un rôle important dans la lutte contre la pauvreté des ménages.

                                                                                               MURHULA KAPALATA Gloire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici